Projets de recherche

Révision de la méthode du bilan alimentaire pour une utilisation en production de poules pondeuses (1617-AV-301) 2016 - 2018


Responsable du projet
Description
Objectif du projet

Valider la méthode du bilan alimentaire pour estimer les rejets en phosphore chez la poulette et la poule pondeuse dans l’éventualité d’une modification réglementaire du REA (Règlement sur les exploitations agricoles) permettant son utilisation.

Résumé du projet

Depuis 2010, des lignes directrices ont été élaborées au Québec pour maximiser les avantages et minimiser les risques associés à l’épandage du fumier sur les sols agricoles. Dans ce contexte, la teneur en phosphore (P) du fumier doit être évaluée et l’application du fumier doit être adaptée aux besoins des cultures. Pour simplifier le travail des agriculteurs, la méthode de l’équilibre a été proposée. Cette méthode quantifie l’excrétion de P en calculant la différence entre les intrants et les extrants en P de la ferme. L’objectif de ce travail est d’estimer la quantité de P retenue par les poules pendant la période de pré-ponte et de ponte, qui est le paramètre clé de cette méthode, et de mettre en évidence les facteurs de variation. Un total de douze fermes différentes de poulettes ont été suivies pendant 19 semaines, et treize fermes de poules pondeuses ont été suivies de la 19e semaine jusqu’à la fin de la période de ponte. Les poulettes et les poules pondeuses ont reçu des régimes contenant respectivement 5,3 à 8,4 g et 4,7 à 7,1 g de P/kg. Le gain de poids corporel et la consommation d’aliment ont été suivis pendant toute l’expérience et cinq animaux par ferme ont été abattus à 0, 10 et 19 semaines pour les poulettes et à 19, 31, 43, 55 et 67 semaines pour les poules pondeuses. Les plumes ont été enlevées, la composition du corps entier en minéral osseux, maigre et gras a été obtenue en utilisant l’absorptiométrie à rayons X à double énergie (Discovery W, Hologic inc. Walthm, MA, USA) pour l’ensemble des cinq oiseaux constituant l’unité expérimentale. Ils ont ensuite été broyés pour la détermination de la composition chimique corporelle en Ca, P, lipides et protéines. De plus, pour chaque ferme de ponte, a fourni 36 œufs au début, au milieu et à la fin du cycle de ponte pour analyser différentes caractéristiques physico-chimiques (poids, taille, % de matière sèche, % coquille, protéine, Ca, P). Les données ont été comparées statistiquement en utilisant la méthode MIXED de Minitab 18. En moyenne, les poulettes ont pris 1,15 kg pendant les 19 semaines contre 300 g pour les poules pondeuses de 19 à 67 semaines. En ce qui concerne les résultats sur les poulettes, il n’y avait pas d’effet des fermes sur le poids corporel (BW, g) et MBC (g). L’efficacité de rétention du P basée sur l’analyse des carcasses et l’alimentation variait entre 17 et 36 %. La régression du P corporel en fonction du BW a été ajustée : Corps P (g) = -0,152 + 0,00664 x BW (g) ; R2 = 0,98. En conclusion, à partir de cette équation, 6,6 g P/kg de gain sont retenus par les poulettes. Pour les poules pondeuses, l’efficacité de rétention du P variait entre 13 et 20 %, seulement 1 % du P alimentaire est retenu par les poules pondeuses par rapport à l’œuf. La relation entre le P corporel et BW est très faible (R2 = 0,16) et une moyenne de 4 g P/kg de gain est retenue par les poules. En ce qui concerne les œufs, une moyenne de 1,83 g P/kg d’œufs frais est retenue. Sur la base des résultats actuels, il est proposé de fixer 6,6 et 4,0 g de P par kg de BWG pour les poulettes et les poules pondeuses respectivement et 1,8 g/kg d’œufs. Ces valeurs peuvent être utilisées dans la méthode de bilan simplifié pour évaluer le P dans le fumier et cette méthode serait un outil précieux pour améliorer la durabilité de la volaille.

Retombée attendues

L’ensemble des résultats et recommandations a été présenté au Comité de coordination effluents d’élevage en février dernier afin d’être entériné. Le guide technique incluant, entre autres, la méthode de calcul du bilan alimentaire, les facteurs de rétentions et les recommandation en lien avec l’acquisition des données est en cours de réalisation. Le matériel de formation sera réalisé prochainement.
Autres
Communications et publications

Revision of the Simplified Balance Method to Evaluate Excretion by Pullets and Laying Hens. Manel Hamdi, Laetitia Cloutier, Rachel Chiasson, and Marie-Pierre Létourneau-Montminy. Poultry sciences annual meeting, 2018, Texas.





Retour