Projets de recherche

Améliorer les techniques apicoles nordiques pour une pollinisation des petits fruits de la forêt boréale (1617-AP-298) 2016 - 2018


Responsable du projet
Description
Objectif du projet

Améliorer les techniques apicoles nordiques pour une pollinisation plus efficace des petits fruits de la forêt boréale grâce aux abeilles domestiques de la Côte-Nord.


Objectifs spécifiques

  • Effectuer un enruchement (peupler d’abeilles une ruche) à l’aide de jeunes reines sélectes (améliorées par croisement génétique) plus performantes dans un climat froid et issues d’une même colonie.
  • Évaluer des suppléments alimentaires permettant de subvenir aux besoins des ruchers nordiques, entre autres, grâce à des substituts alimentaires adaptés.
  • Évaluer l’efficacité de plusieurs technologies d’isolation thermique des ruches accessibles, soient les thermo-ruches ApiMaye® et les ruches en bois Langstroth isolées pour la saison hivernale avec caisson isolant individuel ou par groupe de quatre.
  • Déterminer l’efficacité de pollinisation des ruches expérimentales sur la Côte-Nord. Voir si une combinaison de techniques d’isolation et d’alimentation permet d’obtenir des ruches plus performantes pour la pollinisation des petits fruits nordiques.


Résumé du projet

L’industrie des petits fruits est en expansion rapide sur la Côte-Nord. Pour la plupart de ces productions fruitières, les insectes pollinisateurs sont essentiels à l’obtention de bons rendements. Dans un souci de rentabilité et de compétitivité des régions nordiques, il apparaît essentiel de développer une régie de pollinisation mieux adaptée aux productions fruitières de climat froid tels le bleuet, la chicouté, l’airelle et la camerise. Les apiculteurs du Nord sont avantagés par l’élevage d’abeilles dans un environnement exempt de la majorité des facteurs nuisibles comme l’agriculture industrielle et les parasites. Toutefois, les longs hivers rigoureux et les courtes saisons estivales qu’on y rencontre posent problème à cet insecte plus méridional. L’obtention de ruches nordiques plus fortes, aidant à une efficacité de pollinisation, nécessite le développement de techniques novatrices et abordables qui protègent les abeilles des conditions climatiques extrêmes (ex. : froids hivernaux et printaniers) et qui prolonge l’accès des butineuses à des sources d’alimentation. Les solutions proposées ici sont l’utilisation d’une génétique apicole mieux adaptée aux régions froides, des techniques novatrices d’isolation des ruches (thermo-ruches et caissons isolants) ainsi que des substituts alimentaires. Les objectifs spécifiques du projet sont : 1) Effectuer un enruchement à l’aide de reines performantes dans un climat froid provenant du programme d’amélioration génétique du CRSAD. 2) Évaluer l’efficacité de plusieurs techniques d’isolation des ruches : thermo-ruche ApiMaye® et caisson isolant individuel ou par groupe de quatre colonies. 3) Développer une alimentation à base de substituts avec pollen naturel. 4) Voir si ces techniques permettent d’obtenir des ruches efficaces pour la pollinisation. Ces technologies devraient conférer aux colonies une force printanière suffisante pour une pollinisation efficace des petits fruits nordiques. Elles aideront à l’établissement de ruchers nordiques viables, favorables à une autonomie de pollinisation et à des rendements fruitiers supérieurs. Ce projet soutient ainsi l’expansion de l’industrie des petits fruits nordiques en accord avec les priorités du Plan Nord.

Retombées attendues

Le but ultime de cette étude est le développement des techniques apicoles adaptées aux conditions nordiques dans le but d’obtenir un meilleur taux de survie des abeilles, un développement printanier et estival plus rapide et une force printanière des colonies adéquate pour une efficacité de pollinisation des petits fruits. Ces techniques novatrices devraient permettre aux apiculteurs des régions froides d’offrir des services de pollinisation de qualité aux producteurs de petits fruits des forêts boréales. De plus, ce projet permettra d’élaborer un guide pratique au bénéfice de l’apiculture nordique et également une clé d’identification virtuelle pour le pollen de fleurs qui poussent dans cette région. Ces deux outils seront diffusés sur Agri-réseau.
Autres



Retour