Projets de recherche

Évolution des acides gras à chaîne impaire et/ou ramifiée (AGCIR) durant le développement de l'acidose ruminale (13-BL-239) 2014


Responsable du projet
Description
Objectif du projet
Vingt-huit vaches munies de canule ruminale ont été distribuées selon un dispositif en blocs complets. Les quatre traitements alimentaires consistaient à offrir des rations acidogènes composées de 40% de fourrages et 60% de concentrés: 1) sans K2CO3 ni huile de soya; 2) sans K2CO3 avec huile de soya; 3) avec K2CO3 sans huile de soya; 4) avec K2CO3 et huile de soya. Les données ont été recueillies aux jours 1, 4, 7, 10, 14 et 17. Indépendamment des traitements alimentaires, suite à l'administration de la ration acidogène, des changement en teneur de la plupart des AGCIR ont été observés en fonction du temps. Cependant, certains AGCIR évoluaient de façon remarquablement similaire (e.g., AG iso à chaîne paire), ce qui suggère une origine microbienne commune. Ces données nous portent à croire qu'il serait pertinent de regrouper certains AGCIR, ce qui pourrait simplifier leur analyse et possiblement améliorer la robustesse des équations établies afin de prédire, entre autres le pH ou le profil en AG volatils dans le contenu ruminal et la synthèse de protéine microbienne.

Retombées attendues
Ce dernier projet d'une série de trois s'inscrit dans un programme de recherche portant sur le développement d'outils diagnostiques dont les résultats auront des impacts directs sur la régie d'alimentation des troupeaux. En effet, les résultats issus de ces projets offrirons aux producteurs des outils supplémentaires afin de mieux prédire la valeur nutritive des rations, spécifiquement en ce qui a trait à l'efficacité de synthèse de protéine microbienne et au profil des acides gras volatils produits dans le rumen (pH ruminal). Ces résultats permettront également aux producteurs ou à leurs conseillers de diagnostiquer rapidement certains désordres métaboliques tels l'acidose ruminale subclinique. Le développement de ce nouvel outil permettra donc d'améliorer la santé des vaches et au final, la rentabilité des entreprises laitières.
Fichiers PDF pertinents
Rapport_final_-_Chaire_-_Constituants_du_lait_06.pdf



Retour