Projets de recherche

Maintien de la biodiversité génétique de l'abeille domestique (Apis mellifera) à l'aide de méthodes de conservation de la semence des faux-bourdons (15-AP-276) 2015 - 2017


Responsable du projet
Équipe
Description
Objectif du projet
  • Optimiser la méthode de cryoconservation (Hopkins, 2012) en éliminant le cryoprotectant (DMSO) par centrifugation après le temps de conservation (Wagener et al., 2014).
  • Évaluer l'efficacité de deux températures de conservation (16oC et -196oC) durant 11 mois de conservation.

Résumé
L'abeille domestique (Apis mellifera Linnaeus) joue un rôle crucial comme pollinisateur dans l'industrie agricole. Cependant, durant les dernières décennies, une mortalité importante des colonies d'abeilles a été observée partout à travers le monde. La conservation du sperme d'abeille est un outil important pour sauvegarder la diversité génétique. Elle est possible à température pièce, mais la cryoconservation serait une meilleure méthode pour la conservation à long terme. L'objectif général de ce projet est de développer une méthode de cryoconservation de la semence d'abeille. L'hypothèse no 1 est que la cryoconservation de la semence d'abeille est plus efficace à long terme que la conservation aux température au-dessus de 0oC. L'efficacité, basée sur la viabilité des spermatozoïdes, de deux températures de conservation a été évaluée: -196oC (congélation) et 16oC. Après un an de conservation, la semence congelée a une meilleure viabilité comparativement à 16oC (76 % ± 5 % VS 0 %; P < 0,05). Cependant, le cryoprotectant utilisé pour congeler la semence d'abeille est le DMSO (diméthyl sulfoxyde) et il pourrait nuire à la fertilité de la reine suite à l'insémination instrumentale. L'hypothèse no 2 est que la centrifugation de la semence congelée éliminerait potentiellement le DMSO et, ainsi, augmenterait la fertilité de la reine après l'insémination. Les résultats démontrent que la centrifugation n'affecte pas la viabilité des spermatozoïde (78 % ± 3 % VS 75 % ± 4 %; P > 0,05). Par la suite, la spermathèque des reines inséminées avec la semence conservée a été évaluée par la migration des spermatozoïdes ainsi que la viabilité des spermatozoïdes. Considérant la grande variabilité dans les résultats, il n'a pas été possible de conclure si l'ajout de la centrifugation après la conservation améliore ou non la fertilité des reines après insémination. Toutefois, les résultats confirment que la cryoconservation est possible pour la conservation de la semence d'abeille à long terme.  

Retombées attendues
En perfectionnant la méthode de conservation de la semence des abeilles, ce projet contribuera au programme de sélection de l'abeille domestique du Québec, développé par le Centre de recherche en sciences animales de Deschambault et collaboration avec la Fédération des apiculteurs du Québec.
Fichiers PDF pertinents
Drone_nutrition_poster_AR.pdf
276-Rapport_final_InnovAction.pdf
Autres
Communications et publications
Paillard, M. A. Rousseau, P. Giovenazzo, J.L. Bailey. 2017. Preservation of domesticated honey bee (Hymenoptera: Apidae) drone semen. Journal of economic entomology, 1-7.




Retour