Projets de recherche

BeeProbio: Stratégie durable optimisant la santé et la productivité des colonies d'abeilles mellifères (14-AP-247) 2014 - 2016


Responsable du projet
Équipe
Description
Objectif du projet
Ce projet vise à comparer l’efficacité de 2 souches bactériennes probiotiques commercialisées par Lallemand inc., bactocell ® et Levucell ® , avec des souches endogènes de l’abeille, ayant démontré in vitro des effets antagonistes vis-à-vis de deux  microsporidies (Nosema apis et N. ceranae), de la loque américaine  (Paenibacillus  larvae)  et  de  la  loque  européenne (Melissococcus plutonius).

Résumé du projet
La microflore intestinale de l’abeille comprend plusieurs genres de bactéries acidolactiques (Lactobacillus, Bifidobacterium) qui sont déjà largement utilisées en médecine vétérinaire pour leurs propriétés probiotiques (Lallemand Inc., Bactocell ®  et Levucell ® ). Des lignées spécifiques de l’abeille ont démontré des effets positifs sur la réponse immunitaire contre la loque américaine (Paenibacillus larvae) et des effets antagonistes vis-à-vis de la loque européenne (Melissococcus plutonius). Il est donc essentiel de développer des stratégies alternatives efficaces, durables et spécifiques de contrôle de ces maladies responsables de pertes majeures des colonies d’abeilles. Ce projet vise l’acquisition des informations scientifiques qui permettront d’identifier des suppléments probiotiques efficaces, dédiés à la gestion sanitaire durable des colonies d’abeilles
au pays. Des souches bactériennes provenant de l’intestin d’abeilles, ainsi que des souches de probiotiques commerciales seront testées pour (1) vérifier leurs effets antagonistes in vitro (milieux de culture solide et liquide) vis-à-vis des lignées de
 pathogènes opportunistes (Nosema apis et N. ceranae), de la loque américaine (Paenibacillus larvae) et de la loque  européenne (Melissococcus plutonius); (2) évaluer la survie des abeilles élevées en cages et confrontées aux mêmes  pathogènes. Les résultats anticipés de l’année # 1 permettront de vérifier (1) l’efficacité de souches probiotiques commerciales vis-à-vis de lignées de pathogènes opportunistes, et de (2) déterminer la méthode d’administration la plus efficace des probiotiques et les souches candidates.
Applications attendues
Les microorganismes intestinaux des abeilles jouent un rôle central en termes de nutrition et de défense immunitaire. L’approche probiotique permettrait de maintenir, ou de restaurer, l’homéostasie de la microflore intestinale  : c’est une stratégie déjà utilisée dans plusieurs productions animales permettant de contrôler des maladies opportunistes.
Publication(s) & communication(s) de ce projet
Fichiers PDF pertinents
Communique-_2014-09-10.pdf
247-Giovenazzo-Probiotics-Galveston.pdf



Retour