Projets de recherche

Effets d'apports en lignanes du tourteau de lin sur la teneur en entérolactones du lait et la stabilité oxydative de sa matière grasse (14-BL-245) 2014 - 2015


Responsable du projet
Description
Au cours des dernières décennies, plusieurs initiatives ont été mises de l'avant pour produire et mettre en marché un lait en acides gras ω-3, molécules reconnues pour leur effets bénéfiques sur la santé du consommateur. Cependant, une augmentation de la teneur en acides gras polyinsaturés du lait s'accompagne d'une augmentation concomitante de la sensibilité de la matière grasse laitière à l'oxydation. En alimentation animale, le tourteau de lin est utilisé comme source de protéine(>50% de protéines brutes) et contient également des lignanes (> 1000µg/g de matière sèche). Les lignanes sont des molécules polyphénoliques qui, lorsque soumises à la fermentation ruminale, se transforment en entérolignanes, molécules reconnues pour leur pouvoir antioxydant. Ce projet visait à déterminer  l'efficacité du transfert du pouvoir antioxydant des entérolignanes du rumen de la vache au lait et d'évaluer la susceptibilité à l'oxydation de ce lait en le comparant avec celui de vaches ayant reçu un supplément de vitamine E ou n'ayant pas reçu d'antioxydants. Pour ce faire, six vaches Hostein ont été réparties selon un dispositif  en carré latin double 3 X 3 et les traitements distribués de façon aléatoire. Afin d'établir l'efficacité des traitements à prévenir l'oxydation de la matière grasse du lait, les vaches ont également reçu des perfusions intra-abomasales d'huile de lin, source d'acides gras polyinsaturés, tout au long des périodes expérimentales. Les perfusions abomasales d'huile de lin ont permis d'augmenter considérablement les teneurs en 18:2 cis-9, cis-12 et 18:3 cis-9, cis-15 du gras du lait au cours de la période expérimentale par rapport à la période pré-traitement. Les traitements alimentaires n'ont pas affecté la production laitière, ni la production de lait corrigé à 4% de matières grasses, celles-ci étant respectivement de 34,2 ± 2,3 kg/j et 32,8 ± 2,3 kg/j (moyenne ± erreur-type). Le teneur en matières grasses du lait avait tendance à être plus faible chez les animaux ayant reçu le traitement tourteau de lin (3,76%) en comparaison aux animaux du groupe témoin (4,00%; P=0,06), mais similaire à celle du groupe recevant le traitement vitamine E (3,73%). La teneur en protéines du lait était plus élevée chez les vaches du groupe tourteau de lin (3,38%) en comparaison au groupe témoin (3,30%; P=0,01), mais similaire au groupe vitamine E (3,38%). La concentration en lactose du lait, de même que la production de gras, de protéines et de lactose n'ont pas été affectées par les traitements. En comparaison aux animaux recevant le supplément de vitamine E, les animaux ayant été alimentés avec le tourteau de lin avaient tendance à produire plus de lait et sécrétaient significativement plus de protéines dans leur hydroperoxides diènes conjugués. L'évaluation de la stabilité oxydative du lait frais a cependant permis de noter que le lait des vaches ayant reçu le traitement vitamine E présentait des concentrations en propanal, hexanal et 1-octèn-3-one, composés volatils issus de l'oxydation, réduites de plus de 73% (P<0,05), et de 90% pour le hept-cis-4-enal (P=0,06; tendance), par rapport à celles ayant reçu le tourteau de lin. En conclusion, l'ajout de vitamine E à la ration des vaches laitières permet de limiter l'oxydation du lait enrichi en acides gras polyinsaturés tandis que l'ajout de tourteau de lin n'a pas d'effet.

Applications possibles pour l'industrie
À terme, ces travaux, combinés aux autres travaux de la chaire de recherche industrielle sur le contrôle nutritionnel de la production des constituants du lait chez la vache, permettront de réduire les pertes liées au déclassement du lait. Les travaux contribueront à améliorer la qualité nutritionnelle (source d'antioxydants) et organoleptique (prévention de la rancidité oxydative) du lait.
Fichiers PDF pertinents
Rapport_final_-_Chaire_-_Constituants_du_lait_09.pdf
Autres



Retour