Recherche

Analyse de la composition de l'air en bâtiment laitier (14-BL-244) 2014


Responsable du projet
Description
Objectif du projet:
Le but du projet est d'évaluer l'effet de la drèche de distillerie séchée avec solubles (DDGS) sur la production de méthane et de développer une base de données des émissions gazeuses des bâtiments d'élevage de bovin laitier.
Résumé du projet:
Les contaminants émis par les exploitations de bovins laitiers sont devenus plus important en raison de l'intensification des pratiques, ce qui pose un plus grand potentiel de menace environnementale. Ce projet avait pour but d'évaluer l'effet d'un régime alimentaire à base de drêche de distillerie séchée avec solubles (DDGS) sur le méthane (CH4) émis par les bovins laitiers. En plus de l'ammoniac (NH3) et des matières particulaires (PM) émises, le CH4, le NH3 et les PM ont été mesurés par la lumière laser. Pour le régime standard (période de contrôle), les résultats moyens étaient de 16,84 (± 4,78) g h-1 UA-1 pour les CH4; 0,38 (± 01,13) gh-1 UA-1 pour les NH3; 6,95 (± 8,45) mg h-1 UA-1 pour les PM 10; et 4,58 (± 3,70) mg h-1 UA-1 pour les PM 2,5. Les résultats du régime modifié à base de DDGS (période de traitement) étaient de 16,05 (± 5,44) g h-1 UA-1 pour le CH4; 1,38 (± 0,54) g h-1 pour le NH3; 6,92 (± 8,33) mg h-1 pour les PM 10 et MP 2,5. Après ajustement pour l'autocorrélation, les émissions de CH4 étaient statistiquement plus faibles dans la période de traitement (P=0,046), tandis que le NH3 était plus élevé dans la période de traitement (P=<0,0001) Les émissions de PM 10 et PM 2,5 n'étaient pas statistiquement significatives (P=0,95 et P=0,84, respectivement). Sur une base quotidienne, les données de CH4 ne diffèrent pas significativement pendant la journée (P=0,90), mais étaient significativement différentes pendant la nuit (P=<0,0001), ce qui suggère que l'utilisation de DDGS réduit les émissions de CH4 des ruminants durant la nuit. Au global, une baisse de 3,75% (P=0,065) des émissions de CH4 a été observée durant la période où la ration à base de DDGS était distribuée. Pour le NH3, la légère augmentation de la température de la vacherie (3,75 oC) était suffisante pour augmenter de manière significative l'activité biologique nécessaire aux émissions de NH3.  
Applications possibles pour l'industrie:
Les résultats de cet essai montrent, qu'à l'échelle de l'étable, l'utilisation de DDGS dans les rations pour vaches laitières permet la réduction d'émissions de CH4 qui est un gaz à effet de serre important. Bien sûr, d'autres essais devront êtres faits à différents moments de l'année.




Retour