Recherche

Impact de la DACA sur la biohydrogénation ruminale et sur les performances de production chez les vaches laitières hautes productrices (13-BL-241) 2014


Responsable du projet
Description
Objectif du projet
Évaluer l’impact de la DACA sur les performances animales et sur les processus de biohydrogénation dans le rumen des vaches laitières hautes productrices recevant des rations à teneur élevée en concentrés et enrichies ou non en huile de soya [source d’acide linoléique (18:2)].
Résumé du projet
Vingt-huit vaches munies de canule ruminale seront distribuées selon un dispositif en blocs complets, 7 blocs x 4 vaches/bloc. Ce dispositif permettra de comparer des rations avec un rapport fourrages: concentrés faible (40:60), des niveaux de DACA différents et des niveaux d’acides gras polyinsaturés (huile de soya) différents:
A) DACA faible sans ajout d’huile de soya (DACA-/huile de soya-);
B) DACA faible avec ajout d’huile de soya (+2% de la ration) (DACA-/huile de soya+);
C) DACA élevée par une [K+] élevée (source K 2 CO 3 ) sans ajout d’huile de soya
(DACA-/huile de soya+); D) DACA élevée par une [K+] élevée (source K 2 CO 3 ) avec ajout d’huile de soya (+2% de la ration) (DACA+/huile de soya+).
L’expérience se déroulera sur 5 semaines (35 j). Au cours de la première semaine, les animaux demeureront sur la ration conventionnelle et seront ensuite alimentés avec les différents traitements alimentaires pendant 4 semaines. La cueillette de données se fera au cours des 7 premiers jours (niveaux de base) et des 7 derniers jours de la période expérimentale. Au cours de ces deux semaines de collecte, la prise alimentaire et la production laitière seront mesurées pendant 3 jours consécutifs et des échantillons de ration, de refus et de lait seront prélevés. Les animaux seront pesés pendant 3 jours consécutifs. Du liquide ruminal sera prélevé (25 ml) pendant 2 jours consécutifs à 0, 1, 2, 4, 6, 8, 10 et 12 h après le repas matinal pour mesurer le pH, les acides gras volatils et l’azote ammoniacal. Également, 15 ml de sang de la veine/artère caudale sera prélevé aux temps 0 et 4 h après le repas du matin et ce, une journée pour chacune des 2 semaines de collecte. Le pH du rumen sera mesuré de façon continue à l’aide de bolus munis d’une électrode insérée dans le rumen par la fistule. Les résultats anticipés à la fin du projet sont l’identification d’interventions sur le profil minéral des rations permettant de prévenir la chute du gras du lait chez les vaches hautes productrices.
Fichiers PDF pertinents
Rapport_final_-_Chaire_-_Constituants_du_lait_07.pdf
Autres
Partenaires: FRQ-NT-Novalait inc. -MAPAQ, Programme de recherche en partenariat pour l'innovation en production et en transformation laitière -VI, Université Laval

Article paru sur Agri-Réseau:
https://www.agrireseau.net/documents/Document_95337.pdf




Retour