Recherche

Stratégies alimentaires pour optimiser les teneurs des composants du lait et la production des chèvres laitières recevant de hauts niveaux de concentrés (1617-CL-309) 2016 - 2017


Responsable du projet
Équipe
Description
Objectif du projet

Vérifier l'impact d'une supplémentation lipidique à la ration des chèvres laitières recevant une ration riche en concentrés sur la productivité et la teneur des composant du lait.

Résumé du projet

Le comportement alimentaire sélectif des chèvres et le type de la ration servie en début de lactation les rendent plus à risque de développer l'acidose clinique et subclinique causant ainsi la chute du taux de gras du lait et les inversions de composants, c'est-à-dire que le taux de gras devient inférieur à la protéine du lait. Une des solutions prometteuses pour réduire cette problématique serait d'offrir un supplément lipidique. Cette stratégie alimentaire permettrait d'accroître le teneur en gras du lait tout en augmentant la densité énergétique de la ration afin de réduire l'intensité du déficit énergétique de la chèvre en début de lactation. Le présent projet permettra de vérifier les hypothèses suivantes: i) une ration contenant 55 % de concentrés provoquera la chute du taux de gras en dessous du taux de protéine (inversion des taux) dans le lait et: ii) cette inversion de taux des constituants du lait peut être évitée par l'ajout de supplément lipidiques dans la ration (lin extrudé (Val 160 TM) et un sous-produit de l'huile de palme (Palmit 80)). Trente chèvres de race Alpine, en début de lactation, ont été divisées en 3 groupes de 10 chèvres par traitement pendant 63 jours: 1) témoin sans supplément de gras ajouté; 2) ajout d'un supplément à base de lin extrudé (Val 160 TM) (∼150 g/j)); 3) ajout d'un supplément à base d'un sous-produit d'huile de palme (Palmit 80 (∼50 g/j)). Les premier 21 jours (P0) ont servi à l'adaptation des chèvres à la ration de base contenant 40 % de concentrés et au système d'alimentation individuelle, alors que la seconde période (P1) a servi à l'application des traitements alimentaires par des rations à hauts niveaux de concentrés (55 %). En P0, la collecte des données a été effectuée du J17 à 21 alors que durant la P1, ce fut aux jours 7 à 11, 17 à 21 et 38 à 42 afin d'évaluer l'impact des traitements sur les performances (production, consommation, poids), les composantes laitières (gras, protéine, lactose, urée, cellules somatiques, profil en acides gras) et ruminales (pH, AGV). La phase animale est maintenant terminée et les analyses sont en cours.

Retombées attendues

La graine de lin extrudée (Val 160 TM) et un sous-produit de l'huile de palme (Palmit 30) sont des alternatives alimentaires prometteuses qui pourraient permettre aux producteurs caprins de réduire la fréquence et l'intensité des inversion des composants du lait chez la chèvre laitière.



Retour