Recherche

Évaluer une méthode pour mettre en place un troupeau laitier caprin à faible risque pour l'AEC et évaluer un test de de détection moléculaire pour cette maladie (111-2006) 2006 - 2007


Responsable du projet
Description
But: Évaluer et valider deux méthodes qui pourraient contribuer à réduire la prévalence de l'arthrite encéphalite caprine (AEC) dans les troupeaux.
Contexte: L'AEC est une maladie virale pour laquelle il n'y a n'y traitement, n'y vaccin. Les animaux infectés transmettent la maladie aux chèvres saines du troupeau, principalement via le colostrum et le lait. Le CRSAD vise à établir un nouveau troupeau laitier caprin entier à faible risque par rapport à l'AEC à partir de jeunes caprins provenant de troupeaux où cette maladie est présente. Les éleveurs qui ont fourni les jeunes caprins au CRSAD ont dû respecter certains critères afin de limiter la transmission du virus de l'AEC. De plus, des règles de biosécurité ont été implantées à la chèvrerie du CRSAD.
Une fois au CRSAD, des prélèvements sanguins ont été effectués chez chacun des caprins. Ces échantillons sanguins ont été analysés avec la méthode ELISA qui permet de détecter les anticorps liés au virus de l'AEC. Pour les individus négatifs au test de l'ELISA, les échantillons ont également été analysés à l'aide d'une nouvelle méthode (PCR) qui permet de détecter la présence du virus dans l'ADN.
Les analyses sanguines sont effectuées par l'équipe du Dre Carole Simard, chercheure à l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA).
Résultats: Pendant près d'un an, six prélèvement sanguins ont été effectués sur 108 chevreaux en croissance provenant des fermes laitière caprines commerciales pratiquant un protocole de prévention de l'AEC à la mise-bas. Les échantillons ont été analysés avec la méthode ÉLISA et nested-PCR pour la détection de l'AEC.
Résultats des tests ÉLISA et PCR:
Nombre total de chevreaux, jour=0: 108

                                                 (+) ÉLISA             (+) PCR
1er test (15 jours):                             13                        7
2e test (accouplement)                       13
3e test (gestation)                               14
4e test (3 sem. av. mise-bas)               14
5e test (1 mois après mise-bas)            14
6e test (3 mois après mise-bas)            14                        7


Nombre total d'animaux, à la fin du projet:   94


Notes:


  • Au 1er test, les 13 animaux + ont été isolés mais conservés pour les autres prélèvement sanguins.
  • Au 4e test, séroconversion d'une chevrette durant la gestation.

En conclusion, il est possible de mettre en place un troupeau à faible risque pour l'AEC, en contrôlant certaines conditions. Le test ÉLISA a été plus efficace pour détecter les animaux positifs, comparativement au test PCR.
Autres
Partenaires de recherche et de financement: SPCQ, ACIA, CDAQ, CRSAD



Retour