Recherche

Identification et évaluation des alternatives aux antibiotiques chez le poulets de chair (1617-AV-314) 2016 - 2017


Responsable du projet
Équipe
Description
Objectif du projet

Identifier et évaluer les alternatives aux antibiotiques afin de contrôler les problèmes d'entérite nécrotique et de coccidiose chez le poulet en croissance.

Résumé du projet

L'usage généralisé des antibiotiques en élevage avicole est une pratique utilisée par les producteurs afin d'accélérer la croissance des oiseaux affectés par plusieurs facteurs auxquels les animaux sont exposés. Cependant, le problème d'antibiorésistance associée à cet usage soulève de sérieuses inquiétudes. L'interdiction des antibiotiques comme facteurs de croissance  par plusieurs pays à travers le monde nous amène à réfléchir sur les approches alternatives efficaces aux antibiotiques. Dans ce contexte, ce projet vise à développer des alternatives aux antibiotiques pour le contrôle de problèmes de santé ayant des répercussions économiques importantes, soit mortalités, surcoût médicamenteux, sous-performance zootechnique, etc. Ainsi, l'effet des additifs alimentaires (marc et extrait de canneberge et de bleuet) a été testé sur les performances de croissance et sur la santé intestinale des poulets de chair. Pour ce faire, 2 800 poussins mâles de 0 jours d'âge ont été répartis aléatoirement dans 70 parquets à raison de 40 sujets par parquet pendant 35 jours. Dix traitements ont été appliqués à raison de 7 parquets par traitement (factoriel de 10 traitements x 7 répétitions x 40 oiseaux). La température a été initialement fixée à 33oC, et puis progressivement réduite de 1 à 2oC chaque semaine pour atteindre 20,5oC à 35 jours d'âge. Les poussins étaient exposés à la lumière pendant 24h le 1er jour, 23h au 2e j. 20h du 3e au 10e j, 18h du 11e au 25e j et 20h du 26e au 35e jour. La moulée servie aux animaux couvre les besoins nutritionnels des poulets de chairs. Tous les oiseaux par parquet ont été pesés aux J0, J10, J20 et J30 pour déterminer le poids, l'apport alimentaire, la conversion alimentaire et le GMQ. Les oiseaux étaient inspectés au moins deux fois par jour pour l'enregistrement de la santé générale et de la mortalité des oiseaux. Aux J21, J22, J29 et J30, deux oiseaux/parquet (14 oiseaux/traitement: un total de 140 oiseaux) ont été euthanasiés pour évaluer les lésions d'entérite nécrotique et de coccidiose (Services vétérinaires Ambulatoires Triple-V inc.) Cent quarante (140) échantillons de l'iléon, de caecum et de matières fécales ont été également collectés pour une analyse du microbiote et une analyse génomique. Des échantillons de sang (3ml/oiseaux pour un total de 140 poulets) ont été prélevés juste avant l'euthanasie des oiseaux pour la préparation des échantillons de sérum et de plasma. Les analyses sont en cours et les résultats de cette étude seront disponibles ultérieurement.

Retombées attendues

  • Réduire l'utilisation des antibiotiques pour l'élevage des poulets de chair en maintenant les performances zootechniques et en prévenant l'entérite nécrotique.
  • Caractériser certaines huiles essentielles potentielles afin d'atteindre l'objectif ambitieux de ce projet.



Retour