Recherche

Évaluer et identifier des alternatives aux antibiotiques afin de contrôler les problèmes d'entérite nécrotique et de coccidiose - Essai 1 et 2 (15-AV-281 et 15-AV-285) 2015 - 2016


Responsable du projet
Description
Objectif du projet
Identifier et évaluer les alternatives aux antibiotiques afin de contrôler les problèmes d'entérite nécrotique et de coccidiose chez le poulet en croissance.

Résumé
Dans le contexte actuel de la production avicole, les animaux sont exposés à un stress majeur au cours de leur courte vie productive, ce qui affecte négativement leurs performances zootechniques. Afin d'accélérer la croissance de ces animaux, les producteurs ont recours à l'usage généralisé des antibiotiques. Cependant, le problème d'antibiorésistance associée à cet usage soulève de sérieuses inquiétudes. L'interdiction des antibiotiques comme facteurs de croissance par plusieurs pays au monde nous amène à réfléchir sur les approches alternatives aux antibiotiques. Dans ce contexte, ce projet vise à développer des alternatives aux antibiotiques pour le contrôle de l'entérite nécrotique ayant des répercussions économiques importantes, soit mortalités, surcoût médicamenteux, sous-performance zootechnique, etc. Ainsi, l'effet de certaines huiles essentielles incorporées dans les aliments a été évalué sur les performances de croissance et sur la santé intestinale des poulets de chair. Pour ce faire, deux phases ont été réalisées au CRSAD, soit:
PHASE 1
Trois mille deux cents poussins mâles de 0 jours d'âge ont été répartis aléatoirement dans 40 parquets de 80 sujets chacun. Cinq traitements alimentaires ont été appliqués à raison de 8 parquets par traitement. De ce nombre, 4 parquets par traitement ont été vaccinés contre la coccidiose. Les traitements alimentaires étaient les suivants: 1) Contrôle négatif (CN) : diète standard sans antibiotique et sans anticoccidien; 2) Contrôle positif: diète standard avec un antibiotique (BMD 110G: 55g de bacitracine par tonne d'aliments) du j0 à j30; 3) CN + huile essentielle #1 (100 ppm) du j10 à j30; 4) CN + huile essentielle # 2 (100 ppm) du j10 à j30; 5) CN + huile essentielle #1 et #2 du j0 à j30 (100/100 ppm). Les oiseaux ont été pesés aux jours 0, 10, 20 et 30. La consommation, le poids, le GMQ, la conversion alimentaire, la mortalité et l'état général de l'animal ont été évalués. Des échantillons de fientes pour effectuer un comptage oocytaire et séquençage génétique des micro-organismes intestinaux ont été prélevés deux fois par semaine (du j6 au j29) pour un total de 8 prélèvements par parquet ayant reçu le vaccin coccivac B. Des nécropsies ont été réalisées au j14 (2 poulets par parquet) afin de prélever des échantillons de l'iléon et du caecum pour analyse microbiologique alors qu'aux jours 21 et 22, les nécropsies de 5 oiseaux par parquet ont permis d'évaluer les lésions d'entérite nécrotique et de coccidiose.

PHASE 2
Trois mille deux cents poussins mâles vaccinés contre la coccidiose (0 jour d'âge) ont été répartis aléatoirement sur 40 parquets de 80 sujets chacun. Dix traitements ont été appliqués à raison de 4 parquets par traitement: 1) Contrôle négatif du j0 à j30; 2) Contrôle positif (Bacitracine; BMD 110G; 55 g  de bacitracine par tonne d'aliments du j0 à j30); 3) CN + tributyrin (500mg/kg du j10 à j30); 4) CN + huile essentielle #1 (100mg/kg du j10 à j30); 5) CN + huile essentielle #2 (100mg/kg du j10 à j30); 6) CN + huile essentielle #1 et #2 (100mg/kg chacun du j10 à j30); 7) CN + tributyrin (500mg/kg) + huile essentielle #1 (100mg/kg) - j10 à j30; 8) CN + tributyrin (500mg/kg + huile essentielle #2 (100 mg/kg) - j10 à j30); 9) CN + tributyrin (500mg/kg) + huile essentielle #1 et #2 (100mg/kg chacun) - j10 à j30; 10) CN + tributyrin (500mg/kg) + huile essentielle #1 (75 mg/kg) et #2 (25mg/kg) -j10 à j30.
Tous les oiseaux ont été pesés aux jours 0, 10, 20 et 30. La consommation, le poids, le GMQ, la conversion alimentaire, la mortalité et l'état général de l'animal ont été évalués. Des échantillons de fiente pour un séquençage génétique des micro-organismes intestinaux ont été prélevés une fois par semaine pour un total de quatre prélèvements par parquet, soit aux jours 9, 16, 23 et 30. Au j14, des nécropsies ont été réalisées (2 poulets par parquets) afin de prélever des échantillons de l'iléon et du caecum pour analyse microbiologique alors qu'aux jours 21 et 22, les nécropsies de quatre oiseaux par parquet ont permis d'évaluer les lésions d'entérite nécrotique et de coccidiose. Lors des deux phases expérimentales, la température (de 33 à 20,5oC) et la durée d'éclairage (de 24 à 20h) du bâtiment ont été réglées de sorte à suivre la norme adaptée à l'âge des poussins.

Retombées attendues
  • Réduire l'utilisation des antibiotiques pour l'élevage des poulets de chair en maintenant les performances zootechniques et en prévenant l'entérite nécrotique.
  • Caractériser certaines huiles essentielles potentielles afin d'atteindre l'objectif ambitieux de ce projet. 
Autres
Communications et publications

Guelph Food Safety Seminar 2016



Retour