Recherche

Impacts de l'alimentation végétale sur la composition de la litière des coqs à chair et sur les coûts énergétiques (101-2006) 2006 - 2007


Responsable du projet
Description
But: Permettre à l'industrie québécoise du poulet de répondre aux besoins de la demande pour du poulet alimenté sans gras et sans farine animale tout en évitant de pénaliser le revenu des producteurs qui souhaitent répondre à ce besoin.
Contexte: Dans la foulée de la crise de l'Encéphalite spongiforme bovine, les consommateurs sont de plus en plus sensibles à la façon dont les animaux d'élevage sont alimentés et la demande pour les poulets nourris uniquement avec des ingrédients végétaux est de plus en plus fortes. Le coût de production d'un poulet végétale est toutefois plus élevé que celui d'un poulet conventionnel et il reste à déterminer si le différentiel de prix offert par les acheteurs permet aux producteurs suggérait que la production de poulet végétal impliquerait ces coût énergétiques supplémentaires en raison de la génération d'une litière plus humide. Quant aux rejets minéraux dans la litière, certains nutritionnistes soupçonnent que les rejets en P2O5 seraient supérieurs avec un poulet nourri de matières végétales uniquement, comparativement à un poulet conventionnel, et ce en raison d'une assimilation plus faible du phosphore naturellement présent dans les aliments.
Autres
Partenaires de recherche et de financement: CRSAD, FPVQ, CDAQ



Retour