Recherche

Gestion responsable de la loque américaine afin de prévenir l'apparition d'antibiorésistance (1617-AP-317) 2016 - 2018


Responsable du projet
Description
Objectif du projet

Favoriser une gestion responsable de la loque américaine (LA) et l'utilisation judicieuse des différentes stratégies de traitement, dont les antibiotiques.

Objectifs spécifiques

  • Faire le portrait des différentes pratiques utilisées pour limiter le développement de l'infection, sa dissémination de manière préventive.
  • Faire le portrait des différentes pratiques utilisées pour le traitement de l'infection et la désinfection de l'équipement et du matériel.
  • Élaborer des recommandations et promouvoir les pratiques les plus prometteuses de gestion des ruchers et l'utilisation judicieuse des antibiotiques.


Résumé du projet

La loque américaine (LA) est une infection bactérienne à déclaration obligatoire au Québec (RLRQ c P-42, 4.2; RLRQ c P-42, art. 3.1), causée par la bactérie Paenibacillus larvae, et qui suscite de plus en plus d'inquiétude chez de nombreux apiculteurs qui craignent de voir sa prévalence augmenter. Des inquiétudes basées sur: 1) le risque de contagion élevé de l'infection qui se propage facilement par l'intermédiaire de spores, particulièrement résistantes, produites par la bactérie (sécheresse, chaleur, froid, antibiotiques; longévité-vitalité ≥ à 35 ans); 2) la létalité de l'infection qui, en absence de mesure correctives, entraine une mort lente et inéluctable des colonies; 3) les transformations qu'a subi l'apiculture dans les dernières années qui favorisent les contacts entre les colonies d'abeilles et augmentent les risques de dissémination (augmentation du nombre de colonies louées pour la pollinisation et augmentation de la densité des entreprises dans plusieurs régions du Québec suite à la raréfaction des sites à fort potentiel mellifère); 4) le coût en argent et en temps du traitement; 5) le caractère débilitant de l'infection, qui réduit la population et met en péril plusieurs sources de revenus; 6) l'exportation du miel à l'extérieur du pays qui est soumise à des règles strictes, des règles qui pour certains pays importateurs demandent que le miel soit complètement exempt de spores de LA; et 7) le développement de la résistance de al bactérie aux antibiotiques ( résistance qui n'a été rapportée qu'une seule fois au Québec (en 2006) mais qui est répandue en Alberta) qui est inquiétante, en soi, mais qui pourrait aussi se traduire par l'ouverture de la frontière avec les É.U. Autant de facteurs qui appellent à une action concertée de tous les apiculteurs pour éviter de voir leur crainte se concrétiser et pour maintenir la rentabilité et la compétitivité de tout le secteur. Ainsi, la FAQ souhaite, avec ce projet, répondre, entre autres, aux enjeux de la filière vis-à-vis des problématiques précédemment énumérées en améliorant la santé des abeilles et de la régie des ruches et (2) en assurant la compétitivité et la rentabilité des entreprises (de la production à la mise en marché). Les moyens proposés pour y arriver sont de mettre en place un comité qui effectuera une recherche dans la littérature et des entrevues avec des apiculteurs et des spécialistes du Québec, mais aussi d'autres provinces du Canada et des États-Unis, et qui mettra en place un système de veille informationnelle; de mettre en place un comité d'évaluation et d'orientation, sur lequel siégeront un vétérinaire du MAPAQ et un apiculteur d'expérience, qui ciblera les pratiques à promouvoir, des pratiques qui devront respecter le cadre législatif de la province, être réalistes, réalisables, utiles et répondre aux objectifs du projet. Ce comité s'occupera aussi de bâtir des ateliers de formation pour promouvoir les pratiques qui ont été ciblées et l'utilisation responsables des antibiotiques. Ateliers qui seront offerts par un vétérinaire du MAPAQ et enfin de produire un Guide des bonnes pratiques de gestion et de traitement de la loque américaine qui sera distribué gratuitement.

Retombées attendues

Initier un mouvement de réflexion de la part des apiculteurs sur les effets qu'on leurs choix sur l'efficacité de leur entreprise mais aussi de l'ensemble du secteur apicole québécois à faire face au problème de la loque américaine. Cette prise de conscience servira par la suite de catalyseur pour la promotion et l'adoption de pratiques plus responsables de gestion et de traitements. 



Retour