Recherche

Mise en place d'une technologie de télécommunication pour le suivi des colonies d'abeilles mellifères (1617-AP-297) 2016 - 2017


Responsable du projet
Description
Objectif du projet

Ce projet avait pour objectif d'utiliser la technologie mise de l'avant par RETIA-tech inc. (http://www.retia-tech.com/index.php/en/) dans le but de développer "ruches connectés" qui transmettent des informations sur les colonies d'abeilles (poids, température et humidité relative).

Résumé du projet

L'utilisation d'appareils de télécommunication pour les colonies d'abeilles (ATCA) est demandés par les apiculteurs. Elle offre la possibilité à ces derniers d'être informés de l'état de performance des colonies sans se déplacer. Dans ce projet, le CRSAD et RETIA-tech inc. (http://www.retia-tech.com/index.php/en/) ont développé et testé un système ATCA dans le cadre d'un projet de recherche intitulé "État nutritionnel des colonies d'abeilles durant la pollinisation des bleuets et des canneberges". Vingt module récepteurs ACTA et deux modules collecteurs ont été construits et avril et mai 2016. Chaque module récepteur fut associé à une colonie et a permis de mesurer l'évolution de son poids (production de miel) ainsi que la température et l'humidité relative à l'intérieur de la colonie. La fréquence de la prise de données est programmable (nous avons utilisé une fréquence de 15 minutes). Les données des modules récepteurs sont transmises vers la borne collectrice principale et enregistrées dans une carte mémoire. Cette carte mémoire a été récupérée au besoin. Les appareils ATCA fonctionnent bien et la programmation se fait facilement. Par contre, leur consommation en énergie est trop forte et des ajustements de la programmation doivent être faits. Chaque module récepteur utilise quatre batteries DD avec une durée de vie de 14 jours. Les travaux prévus à l'été 2017 viseront à réduire la consommation électrique en  modifiant la programmation pour avoir une interruption de l'activité de transmission entre chaque prise de données. L'autonomie visée de ces batteries est de trois mois.

Retombée attendues

L'expertise acquise par l'équipe du CRSAD sera communiquée à l'ensemble des apiculteurs du Québec.



Retour