Recherche

Outil de biosurveillance de la prévalence des infections virales dans les colonies d'abeilles domestiques (Apis mellifera) dans un contexte Agroenvironnemental (12-AP-226) 2012 - 2014


Responsable du projet
Description
Fournir à l'industrie apicole québécoise un outil de biosurveillance permettant de mesurer l'incidence de l'exposition des abeilles à des doses sous-létales pesticides sur les performances zootechniques de l'abeille.

Pour réaliser cette étude, quatre ruchers expérimentaux de huit ruches chacun ont été placés dans quatre endroits différents. Deux ruchers ont été  placés dans un champ semé avec du maïs non traité et deux autres dans un champ semé avec du maïs traité. Le suivi de ces ruchers durant 2 saisons (été 2012 et été 2013) apicoles permettra de :

Tester si l'exposition à des niveaux sous létaux de pesticides a un effet significatif sur la prévalence d'infections virales et sur leur expression. Le résultat permettra à l'industrie apicole de définir des seuils de concentrations de pesticides qui n'auront pas d'incidence négative sur les performances zootechniques des abeilles, garantissant des conditions d'exploitation durable de leur production.

Établir s'il existe des corrélations virus ? exposition à un pesticide chez les abeilles en fonction du statut sanitaire des colonies (saines vs malades). Le résultat permettra d'établir des seuils de niveaux d'expression de gènes viraux associés aux symptômes de maladies, et plus spécifiquement d'identifier les agents étiologiques impliqués.

Identifier et quantifier les effets d'interactions synergétiques entre des facteurs de stress biologique (prévalence virale) et chimique (possiblement néonicotinoides utilisés en enrobage de semence de certaines cultures) sur les performances zootechniques des colonies d'abeilles.  
Fichiers PDF pertinents
226-Rapport_final.pdf



Retour