Recherche

Le petit coléoptère de la ruche (Aethina tumida Murray, Coleoptera : Nitidulidae) : développement, reproduction et survie à l'hivernage au Québec (09-AP-170) 2009 - 2012


Responsable du projet
Description
Les objectifs de ce projet de recherche étaient de:
1) Décrire l'invasion du petit coléoptère dans la région Montérégie-Ouest;
2) Comparer l'efficacité de différents types de pièges mortels;
3) Déterminer l'effet de facteurs édaphiques sur le développement pupal du petit coléoptère.
Pour ce faire, 40 colonies sentinelles d'abeilles mellifères furent placées dans sept sites en Montérégie-Ouest en juillet 2009. Deux de ces sites infestés par les PC ont été utilisés de mai 2011 à octobre 2011 pour tester l'efficacité des pièges mortels suivants: Beetle Barn (Rossmann Apiaries), AJ's Beetle Eater (AJ's Beetle Eater) et Hood trap (Rocky Mountain Bee Farm). Le développement pupal du PC a été étudié in vitro (en incubateur) dans un sol organique à 16, 18 et 20oC avec un contenu gravimétrique en eau  de 0,150, 0,192 et 0,250 gg -1. Ces valeurs représentent l'étendue des conditions édaphiques retrouvées en été dans le sud-est du Québec.
Les résultats obtenus démontrent que l'utilisation de pièges mortels, placés dans les ruches, réduit le nombre de PC dans les colonies infestées sans nuire à leur productivité. Les PC survivent à l'hiver dans les ruches du sud du Québec et ils pourraient y réaliser entre deux et trois cycles de développement par année.
Invasion du Petit coléoptère de la ruche en Montérégie-Ouest
Il y a une invasion annuelle (juillet et août) des PC en provenance de colonies d'abeilles infestées de l'état de New York à proximité de la frontière (environ 500 mètres). Les PC adultes survivent à l'hivernage (novembre à avril) dans les colonies infestées situées en Montérégie-Ouest.
Efficacité des pièges mortels
L'utilisation de pièges mortels dans une ruche réduit le nombre de PC sans nuire au développement et à la productivité de la colonie d'abeilles. En Montérégie-Ouest, le piège Beetle Barn (placé sur le plateau inférieur de la ruche) a été le plus efficace durant la première semaine de piégeage en mai. Dans le comté d'Essex (Ontario), le piège AJ's Beetle Eater a été le plus efficace d'août à octobre. L'ajout de vinaigre de cidre de pomme n'améliore pas l'efficacité de piégeage.
Développement pupal
La survie de la pupe augmente avec la température, mais diminue avec l'augmentation du contenu en eau du sol. La durée du développement pupal augmente avec la diminution de température (69 à 78 jours à 16o C, 47 à 54 jours à 18o C et 36 à 39 jours à 20o C) et avec la diminution du contenu en eau du sol. Le développement pupal a été optimal dans une hygrométrie du sol intermédiaire de 0,192 gg-1.


Fichiers PDF pertinents
Rapport_final_170_PCR-809092_4fevrier2013__3_.pdf
Autres
Partenaires de recherche et de financement: Université Laval, Université de Montréal et PSIA



Retour